Partager |

Sexologue. Posez vos questions sur la Sexologie, la thérapie de couple ou la thérapie conjugale !




Qu'est-ce que la thérapie de couple ? [définition d'une sexologue à Aubagne]

 

La thérapie de couple est un type de psychothérapie dans lequel un thérapeute de couple ayant une expérience clinique du travail avec les couples, aide deux personnes engagées dans une relation amoureuse à mieux comprendre leur relation, à résoudre les conflits et à améliorer la satisfaction de la relation en utilisant diverses interventions thérapeutiques. Bien que la pratique de la thérapie de couple puisse varier en fonction de l'orientation théorique du thérapeute de couple, toute thérapie de couple tend à comporter les éléments généraux suivants :

 

1.      un accent sur un problème spécifique (par exemple, les difficultés sexuelles, la dépendance à Internet, la jalousie)

2.      Participation active du thérapeute de couple au traitement de la relation elle-même, plutôt que de chaque individu séparément.

3.      Des interventions axées sur les solutions et le changement dès le début du traitement.

4.      Une définition claire des objectifs du traitement.

 

La thérapie de couple commence généralement par quelques questions d'entretien standard concernant l'histoire de la relation ainsi que par une exploration de la famille d'origine, des valeurs et du contexte culturel de chaque partenaire. Le thérapeute peut utiliser les séances initiales pour intervenir en cas de crise si nécessaire.

Le thérapeute de couple aidera ensuite le couple à identifier le problème qui fera l'objet du traitement, à établir les objectifs du traitement et à planifier une structure de traitement.

Pendant la phase de traitement, le thérapeute de couple aidera le couple à comprendre la dynamique relationnelle qui maintient le problème, tout en aidant les deux partenaires à comprendre chacun de leurs rôles dans les interactions dysfonctionnelles. Cela les aidera à changer leur façon de percevoir la relation et l'autre.

Bien qu'il soit important d'acquérir une meilleure compréhension, un autre aspect crucial de la thérapie de couple consiste à modifier réellement les comportements et les modes d'interaction de l'un et de l'autre. Les thérapeutes de couple donnent souvent aux partenaires des devoirs à faire pour appliquer les compétences acquises en thérapie de couple à leurs interactions quotidiennes.

La plupart des couples peuvent sortir d'une thérapie de couple en ayant acquis une meilleure compréhension des schémas relationnels, une expression émotionnelle accrue et en ayant développé les compétences nécessaires pour communiquer et résoudre les problèmes avec leur partenaire de manière plus efficace.



Qu’est ce que l’on fait en thérapie de couple ?

Vous vous demandez à quoi vous attendre de la part des thérapeutes de couple ? La première séance de thérapie de couple permet d'en apprendre davantage sur chaque personne et sur votre relation de couple.

Il est important que votre thérapeute de couple apprenne à connaître chacun de vous sur un plan personnel. Il peut vous poser des questions sur tout, de votre enfance à la façon dont vous vous êtes rencontrés.

Bien que ces faits puissent vous sembler insignifiants, ils sont importants pour comprendre toute votre histoire.

Beaucoup de gens se découragent après que la première séance n'est qu'un tas de questions et qu'il n'y a pas beaucoup de thérapie en cours. Ne vous inquiétez pas, c'est juste pour que votre thérapeute de couple puisse apprendre à connaître chacun d'entre vous.

Au fur et à mesure que vos séances se poursuivront, elles correspondront davantage à vos attentes.

 

Aller à la racine des problèmes conjugaux

Il peut y avoir de nombreuses raisons différentes pour lesquelles vous essayez de consulter un thérapeute de couple.

Voici quelques-unes des raisons les plus courantes :

·        Avoir les mêmes disputes encore et encore

·        Ne jamais se battre et ignorer les problèmes

·        Problèmes d'intimité physique

·        Les problèmes de chacun ne se ressemblent pas, mais l'identification de vos problèmes spécifiques est une étape importante.

 

Vous pouvez suivre une thérapie conjugale en pensant que votre problème repose entièrement sur l'intimité. Mais votre thérapeute de couple pourrait vite découvrir que votre relation manque de confiance et de communication.

Au fur et à mesure que vous partagez vos préoccupations, votre thérapeute de couple cherchera des thèmes sous-jacents et communs.

 

Fixez des objectifs et un calendrier

En identifiant la racine de vos problèmes relationnels, vous pouvez ensuite développer vos objectifs de thérapie de couple.

Les objectifs de chaque couple seront différents. Peut-être voulez-vous retomber amoureux ou mieux vous comprendre. Certains de vos objectifs peuvent être axés sur des compétences spécifiques ou simplement sur la nécessité de passer ensemble par un grand ajustement, comme un changement d'emploi.

Un certain pourcentage de couples peut décider que leur objectif est de mettre fin à la relation sur une bonne note. La thérapie de couple peut vous aider à réaliser que votre relation est au-delà de l'épargne et à apprendre à la laisser s'épanouir sainement.

N'oubliez pas que vos objectifs peuvent évoluer au cours de votre thérapie. Ainsi, votre objectif initial ne sera pas nécessairement votre objectif final.

Une fois que vous aurez défini vos objectifs de thérapie, votre thérapeute et vous établirez un calendrier. Cela se fera après quelques séances et ils auront une meilleure idée de l'état de votre relation.

Certains couples n'ont besoin que de quelques mois de thérapie. D'autres couples peuvent considérer la thérapie comme un nouvel élément de leur relation.

 

Acquérir de nouvelles compétences pour améliorer la relation

Que se passe-t-il dans le cadre de la thérapie de couple ? L'aspect le plus important de la thérapie conjugale est l'acquisition de nouvelles compétences qui profiteront à votre relation au-delà des séances de consultation.

Voici quelques-unes des compétences les plus importantes dans une relation :

 

·        Compétences en matière de communication

·        Patience et pardon

·        Confiance et honnêteté

·        L'altruisme

·        Gestion du stress

 

La plupart des couples ont eu toutes les compétences essentielles à un moment donné de leur relation, mais ont simplement oublié comment les utiliser. Vos séances de thérapie vous rappelleront l'importance de ces compétences et vous montreront comment elles peuvent améliorer votre relation.

 

Devoirs en dehors des séances de thérapie conjugale

Le travail sur votre relation ne s'arrête pas une fois votre séance de thérapie de couple terminée. En fait, une grande partie de la thérapie de couple est ce qui se passe entre les séances.

Vous aurez des tâches, ou des devoirs, à accomplir entre chaque séance. Il est important que vous preniez vos leçons au sérieux et que vous les accomplissiez si vous voulez que la thérapie fonctionne.

Certains de ces devoirs peuvent être des devoirs à la maison :

 

·        Sortir en rendez-vous sans vos téléphones.

·        Devenez intime avec votre partenaire.

·        Tenez un journal de vos émotions et de toute dispute qui survient.

·        Lisez ensemble un livre d'auto-assistance et organisez des discussions.

Le but ultime de ces devoirs est de vous amener à un point où vous pouvez résoudre vos problèmes par vous-même en dehors de la thérapie de couple. Vous commencerez par quelques tâches, mais vous serez finalement capable d'aborder n'importe quel problème qui se présentera.

 

Quelle différence avec la thérapie conjugale ?

Aucune ! Une thérapie de couple peut être définit selon différente appellation tout en gardant la même nature :

Thérapie de couple = thérapie conjugale = thérapie matrimoniale

Comme ça pas de malentendu ­čśŐ




Actualité:
 Magazine de la Santé France 5
  Sud Radio
  Groupes de parole association AIDES
Hôpital Sainte Marguerite- Marseille
 La Tribune de Genève
 

L'Andromaque

  L'Andromaque

 Une position fortement recommandée...

L'´┐Żjaculation pr´┐Żcoce

  Ejaculation précoce

  Quand on ne peut retenir son excitation...

La Syphilis

  Syphilis

 Rencontre avec une vieille dame...

Agacement dans le couple

  Agacement dans le couple...

  Quand on bloque sur les détails du quotidien...

La domination masculine

" La domination masculine"

Auteur : Pierre Bourdieu

edition : Seuil

Résumé :

La domination masculine La domination masculine est tellement ancrée dans nos inconscients que nous ne l'apercevons plus, tellement accordée à nos attentes que nous avons du mal à la remettre en question.

La description ethnographique de la société kabyle, véritable conservatoire de l'inconscient méditerranéen, fournit un instrument extrêmement puissant pour dissoudre les évidences et explorer les structures symboliques de cet inconscient androcentrique qui survit chez les hommes et les femmes d'aujourd'hui.

Mais la découverte des permanences oblige à renverser la manière habituelle de poser le problème : comment s'opère le travail historique de déshistoricisation ? Quels sont les mécanismes et les institutions, Famille, Église, École ou État, qui accomplissent le travail de reproduction ? Est-il possible de les neutraliser pour libérer les forces de changement qu'ils parviennent à entraver? --Ce texte fait référence à l'édition Poche.

Livre incontournable quand on a envi de commencer à comprendre.

Rapports sexuels douloureux

Rapports sexuels douloureux

Ce qu'il faut savoir...

 

 

Les hommes aussi simulent

Les hommes aussi simulent

 Un trouble méconnu

Le muguet qu'est ce que c'est?

  Le muguet

 

  Une maladie répandue?

Jouir et vieillir sans rougir

 Jouir et vieillir sans rougir

Sylvie Buget-Siard

Coll: Bérangel

Jalousie

  La jalousie

 

 Pourquoi ça rend fou

L'´┐Żchangisme

  Echangisme

 Ou le plaisir à partager la découverte de nouveaux corps...

La levrette

  Levrette

 Qui en profite le plus?

D´┐Żsir, excitation et plaisir mas...

Désir, excitation et plaisir masculin

  les hommes mis à nu...

Le sexe et la grossesse

Sexe et la grossesse

 Quand les émotions prennent le pouvoir...

 

Faire l'amour pour ´┐Żviter la gu...

Faire l'amour pour éviter la guerre...

Dr Ghislaine PARIS et Bernadette COSTA-PRADES

Ed : Albin Michel

 

Le f´┐Żtichisme

  Fétichisme

 Quand la jouissance passe par l'objet...

Le D´┐Żsir qui dure

Le désir : Comment le faire durer ?

Le désir entre deux personnes est quelque chose de délicat. Quand une relation fusionnelle débute, les amants ont envie de faire l’amour tout le temps, ils ne pensent qu’à ça, leur obsession est le contact avec l’autre corps. On peut dire que leur désir est ardent. Les couples consultent rarement pendant cette phase.
Les amants sont comme dopés au sexe, leurs phéromones sont en émoi. Ils sont en quelque sorte dans une « bulle » isolée des contingences extérieures où la sexualité est l’instrument de cette passion. Cette fusion dure, trois jours, trois mois, trois ans ? quoi qu’il en soit la passion s’estompe et laisse place à un sentiment amoureux plus « apaisé » où les compromis s’installent ainsi que la complicité, chacun doit trouver sa place dans la maison, dans le couple.
C’est alors que surgissent les premiers conflits et les premières désillusions. C’est la façon dont ces désaccords vont êtres gérés par le couple qui sera le meilleur prédicateur de la pérennité de ce dernier. Le désir est au cœur de la relation, un conflit peut avoir un impact immédiat sur celui-ci.  Si les protagonistes s’en donnent les moyens, le couple peut s’épanouir tout au long de sa vie. La clef du désir est de réapprendre à s’aimer en permanence. Se surprendre, bousculer ses habitudes, dialoguer, essayer de comprendre l’autre, sont des moyens de maintenir son couple dans une dynamique positive tout au long des années qui passent.
Le toucher a une place prépondérante dans le désir. Les contacts physiques sont essentiels, les corps doivent s’effleurer le plus souvent possible. Les gestes d’affections doivent être constants. Il ne s’agit pas de se forcer à avoir des relations sexuelles mais de se toucher plus. Il faut offrir de la tendresse par la peau, maintenir ses sens en éveil, ne pas se laisser engourdir par ses habitudes. Il est important de ne pas se laisser aller physiquement, il faut se plaire à soi et faire envie à l’autre. Les contacts physiques sont au cœur du problème de désir, il faut stimuler les sensations corporelles par le toucher et mettre en émoi ses hormones grâce à l’odorat par exemple.Quel que soit le contexte, il faut prendre le temps de partager une activité, une sortie, un loisir.
Imaginer des scénarios, des rendez-vous inhabituels : à l’hôtel, à la plage, un pique-nique improvisé,etc…
À l’inverse, il est essentiel que chacun puisse avoir des moments pour soi : vacances entre copines, sorties avec ses propres amis… Il est nécessaire que chacun garde son espace de liberté individuelle. C’est cet espace qui nourrit le désir et donne envie de l’autre. Si cette petite « liberté » n’existe pas dans le couple, alors le désir est en danger.

Les tabous et les non-dits sont des facteurs de perte de désir. Ne pas hésiter à exprimer vos envies, évoquez les positions sexuelles et les situations que vous préférez, les caresses qui vous excitent le plus, les endroits où vous souhaiteriez faire l’amour… N’ayez plus peur de parler de vos fantasmes. Vos rapports sexuels n’en seront que meilleurs car plus complices.

En ce qui concerne le rythme des rapports sexuels, il ne faut pas culpabiliser ! La qualité des rapports sexuels n’est pas liée à la fréquence. Il n’y a pas de challenge de performance à avoir. Chaque personne a son propre rythme, certains aiment faire l’amour souvent, voire très souvent. D’autres à l’inverse aiment faire l’amour peu, voire très peu. Le problème est lorsque les besoins sexuels sont différents, si les deux partenaires ont des rythmes et des envies différentes alors cela provoque des frustrations et des difficultés dans le couple. En effet, l’un peut avoir l’impression de se forcer pour faire plaisir tandis que l’autre se sentira frustrer du manque de complicité et de la fréquence des rapports. Certains couples peuvent avoir un à deux rapports sexuels dans le mois et être parfaitement satisfaits de ce rythme. Les rapports peuvent être rares mais très intenses et complices.
Les médias culpabilisent en permanence les couples par rapport à la performance sexuelle, notamment en terme de plaisir. C’est la dictature de la jouissance obligatoire. Il n’y a pas de « normalité » quand on parle de sexualité.

Besoin d'en parler à quelqu'un? un expert est à votre écoute. Une séance télèphonique de 15 min peut vous aider en toute discrétion 

Les muscles de l'amour

Les muscles de l'amour

 Augmenter le plaisir en se musclant c'est possible!

Quel est le taux de réussite des thérapies conjugales ?

 

Le succès ou l'échec dépend de la façon dont vous et votre partenaire envisagez les techniques et les exercices de thérapie de couple. Si l'un de vous ou les deux se moquent de l'idée et semblent s'ennuyer et distants pendant les séances de thérapie de couple, il est fort probable que la thérapie conjugale ne fonctionnera pas. Vous devez tous deux parvenir à vous faire accepter à un moment donné, soit avant la thérapie de couple, soit pendant le processus. En outre, vous devez tous deux vouloir changer vos comportements et bien répondre à votre thérapeute de couple pendant vos séances. De plus, cela dépend beaucoup du niveau de vos problèmes conjugaux. Demander de l'aide au début de la phase de désaccord pourrait permettre d'établir les règles de base de votre relation et de prévenir plusieurs problèmes par la suite. Il pourrait également être judicieux de vous inscrire à une consultation prénuptiale si vous êtes fiancé ou si vous envisagez de vous marier.

Si votre partenaire refuse d'assister à une séance de thérapie de couple avec vous, vous pouvez envisager de suivre une thérapie individuelle pour régler vos problèmes et apprendre des mécanismes d'adaptation sains et des solutions pour vous-même. Essayez de faire des exercices à la maison pour commencer à résoudre vos problèmes. Dînez ensemble ou allez voir un film. Asseyez-vous et discutez. Essayez de discuter de vos problèmes avant de vous coucher. Soyez honnêtes les uns avec les autres. Prenez soin de leurs besoins et placez-les sur le piédestal à côté du vôtre et non au-dessus de vous.

Quelle est l'efficacité de la thérapie de couple ?

Le taux de succès des thérapies de couple est autour de 50%

Les chiffres que nous relevons proviennent des Amériques

La bonne nouvelle, c'est que la thérapie de couple telle qu'elle est actuellement pratiquée - en utilisant la thérapie axée sur les émotions (EFT) - est maintenant efficace à environ 75 %, selon l'Association américaine de psychologie. Les études de résultats ont inclus une thérapie de couple pour les clients très stressés tels que les couples de militaires, les vétérans souffrant de SSPT, les parents d'enfants malades chroniques et les couples stériles. Les résultats sont également positifs et substantiels dans les différents groupes culturels.

Comment mesurer l'efficacité d’une thérapie conjugale ?

La mesure la plus courante des résultats est l'auto-évaluation à l'aide d'un questionnaire particulier. Cette mesure est utilisée depuis 1976 et permet une bonne comparaison des taux de réussite actuels par rapport à ceux des décennies précédentes. Le principal résultat positif est la réduction des plaintes ("détresse relationnelle") entre les partenaires. Les scores post-traitement sont comparés aux scores pré-traitement pour le même couple, ainsi qu'aux scores des couples qui ont été mis sur liste d'attente pour un traitement. On a constaté que les résultats positifs se maintenaient pendant au moins deux ans après la fin du traitement.

Qui a tendance à faire partie du groupe des 25 % d'"échecs" ?

Les couples qui sont dans des relations abusives (qu'il s'agisse de violence physique ou émotionnelle) ne doivent pas s'attendre à une amélioration de la thérapie tant que le comportement abusif n'a pas cessé. Une thérapie séparée est souvent recommandée pour chaque partenaire afin de travailler à la maîtrise de soi ou au maintien de la sécurité, selon les besoins de l'individu. De même, l'EFT n'est pas recommandée pour les couples en cours de séparation. Le processus de séparation est contraire aux objectifs de l'EFT, c'est-à-dire l'établissement d'un attachement plus sûr. L'abus de substances en l'absence d'abus physique ou émotionnel n'empêche pas une thérapie de couple tant que la personne dépendante travaille activement à la gestion de sa dépendance.

 

Questions fréquentes sur la thérapie de couple

Parmi les séances de thérapie conjugale, beaucoup de questions reviennent, autant les regrouper sur cette page afin de faire gagner du temps à tout le monde :

Me verrez-vous individuellement et me verrez-vous aussi, moi et mon partenaire, comme un couple ?

Dans le cadre d’une thérapie de couple et individuelle continue : Une fois que nous commençons à vous voir pour un conseil individuel, nous sommes partiaux quant à votre point de vue, ce qui fait de nous une troisième personne impartiale qui examine votre relation de couple. C'est pourquoi nous ne pouvons pas continuer à travailler avec vous et votre partenaire, mais nous devrons vous adresser à un autre collègue pour une consultation de couple.

 

Que se passe-t-il si mon partenaire cesse de venir ? Puis-je continuer à vous voir individuellement ?

Si, pour quelque raison que ce soit, la consultation de couple prend fin et que l'un de vous souhaite poursuivre la consultation individuelle avec nous, nous pouvons vous voir individuellement, à condition que les deux partenaires soient au courant de cet arrangement. Si, à l'avenir, les deux partenaires souhaitent reprendre la consultation de couple, nous devrons vous adresser à un autre thérapeute de couple pour les raisons mentionnées ci-dessus. Dans certains cas, nous pourrions déterminer qu'il est dans votre intérêt de travailler individuellement avec un autre prestataire, tous ensemble.

 

Nous n’arrivons pas à trouver de services de garde d’enfants : Pouvons nous faire venir notre enfant dans nos séances de thérapie conjugale ?

Cela a déjà été fait auparavant, mais nous ne le recommandons vraiment pas. La thérapie de couple nous invite tous à être à l'écoute de ce qui se passe dans la pièce. Un enfant mignon sera probablement une distraction. Il peut aussi être difficile de s'ouvrir à certaines choses lorsque votre enfant est à l'écoute.

Thérapie de couple : Est-ce remboursé ?

Pour répondre à cette question, il faut voir en fonction de votre mutuelle, si je prends la première offre trouvée sur internet, voici ce qui est dit : le remboursement d'une thérapie de couple ou d’un sexologue est au maximum remboursé à 450 €/an par les mutuelles santé partenaires pour des séances chez un thérapeute de couple.

De manière générale, la sécurité sociale ne rembourse pas les séances de thérapie de couple avec un thérapeute de couple ou un sexologue sauf pour des cas très précis :

·        Le praticien doit être un médecin sexologue Aubagne avec DIU (Diplômes Interuniversitaires) et attitré d’un diplôme national officiel de médecin sexologue

·        La consultation est motivée par un besoin médical et non de confort

Le remboursement d’une séance de thérapie de couple peut atteindre 400 % ou 300 euros par an si le sexologue est un psychologue libéral.

Comment devenir thérapeute de couple ?

La 1ère étape pour devenir thérapeute de couple ou psychologue de couple c’est d’acquérir un diplôme de psychologue. C’est essentiel sinon vous ne serez pas considérez comme tel par l’Etat. Si par contre vous devenez hypnothérapeute ou sophrologue, vous les outils et peut être l’expérience voire votre propre méthode pour aider les couples en difficulté mais ce ne sera pas validé par l’Etat. Cela ne permettra pas aux personnes souhaitant être remboursé pour séance de thérapie de couple ou de sexologue de l’être.

Il y a des formations universitaires pour devenir thérapeute de couple, avec un diplôme universitaire de psychologie et parallèlement ou ensuite faire une formation en thérapie de couple.

Une fois obtenue vous aurez le titre de psychothérapeute, ce qui est discutable tant l’expérience est nécessaire pour devenir un thérapeute de couple compétent.

En effet la 2ème étape est d’engranger de l’expérience. Vous pouvez lancer votre cabinet ou bin faire des stages là où en propose. Je recommande fortement de continuer à vous instruire en lisant des grands classiques de la littérature psychologique, surtout celle qui ne sont pas recommandé par le cursus universitaire, cela vous ouvrira l’esprit sur d’autre approches.

Est-ce inclus dans une thérapie systémique ?

D’abord : Qu'est-ce que la pratique systémique ?

La thérapie familiale - ou, pour lui donner son titre complet, la psychothérapie familiale et systémique - aide les personnes qui entretiennent une relation étroite à s'entraider.

 

Elle permet aux membres de la famille, aux couples et aux autres personnes qui se soucient l'un de l'autre d'exprimer et d'explorer en toute sécurité des pensées et des émotions difficiles, de comprendre les expériences et les points de vue de chacun, d'apprécier les besoins de l'autre, de tirer parti de ses points forts et d'apporter des changements utiles dans leurs relations et leur vie. Les individus peuvent trouver la thérapie familiale utile, comme une occasion de réfléchir sur les relations importantes et de trouver des moyens d'aller de l'avant.

Les recherches ont montré que la thérapie systémique de famille et de couple est aussi efficace - et dans de nombreux cas plus efficace - que les interventions alternatives, souvent à un coût moindre.

La thérapie familiale systémique s'est avérée efficace pour les difficultés des enfants et des adultes, tant lorsque les individus ont acquis un diagnostic de santé mentale que lorsqu'il y a une détresse plus générale ou complexe. Elle est efficace tout au long du cycle de vie, couvrant les stades de développement allant des enfants de moins de cinq ans à la vieillesse. Le travail thérapeutique avec les individus, leur famille et/ou leurs proches permet d'utiliser les relations des individus comme une ressource et de réduire le stress et les difficultés de tous les membres de la famille. La thérapie familiale s'est également avérée particulièrement efficace dans le cas de troubles graves et complexes nécessitant un traitement approfondi. La thérapie familiale systémique peut parfois inclure un travail relationnel avec les individus, des approches psychoéducatives et des groupes familiaux multiples.

Quels sont les bénéfices d’une thérapie de couple ?

La thérapie de couple peut aider les couples en utilisant les solutions énoncées ci-dessus. Pour que la thérapie de couple fonctionne, les deux individus doivent s'engager à améliorer leur relation tout en examinant de l'intérieur leurs propres forces et faiblesses. Connaître les traits et les habitudes qui font que leur partenaire est en forme pourrait avoir un effet positif sur les changements personnels et relationnels. La thérapie de couple n'a pas pour but de décharger un partenaire de sa colère, de son ressentiment et d'autres comportements préjudiciables à l'égard de son partenaire. Il s'agit de débloquer des solutions basées sur l'amour, le dévouement et tout ce qui fait partie d'une relation saine.

Le thérapeute de couple examine les tenants et les aboutissants de la relation de couple et leur donne un aperçu de leurs forces et de leurs faiblesses communes, ainsi que de leurs forces et faiblesses individuelles. Le thérapeute agit comme un médiateur neutre et donne des conseils aux deux partenaires. Il peut favoriser une meilleure communication dans les deux sens, créer des façons plus positives d'interagir et de penser, ainsi que différentes façons pour le couple de se montrer l'un à l'autre leur amour et leur soutien pendant le processus de consultation.

Si la thérapie de couple n'aide pas tout le monde dans toutes les situations, de nombreuses personnes expriment tout de même leur amour pour la thérapie de couple et les méthodes concernant la reprise de contact avec leur partenaire. Voici quelques-uns des avantages de la thérapie de couple :

Niveaux de satisfaction élevés

Au cours des séances de thérapie conjugale et par la suite, les couples expriment des niveaux plus élevés de satisfaction des patients et de bonheur général. Selon une étude menée par l'Association américaine des thérapeutes conjugaux et familiaux, 97 % des couples interrogés ont déclaré avoir reçu l'aide dont ils avaient besoin. Ils ont déclaré que leur thérapeute leur avait donné les ressources dont ils avaient besoin pour prendre des décisions plus efficaces concernant leurs relations. En outre, leur santé mentale et physique globale s'est améliorée, ainsi que leurs performances professionnelles.